Veni Vici 2023 : la marche nordique en mode gagnant

Emmanuel Bombaud et Marion Rivoire vainqueurs de la Veni Vici 2023 ©photosports.com
Emmanuel Bombaud et Marion Rivoire vainqueurs de la Marche Nordique Veni Vici 2023 ©photosports.com
Une super ambiance dans des décors de rêve : c’est ce qu’ont vécu les 418 marcheurs nordiques du parcours de 27 km proposé le 11 novembre dernier dans le cadre du Trail Veni Vici. Récit enthousiaste des vainqueurs : Emmanuel Bombaud et Marion Rivoire et d’un habitué du MNT (Marche Nordique Tour), Jean-François Nieroz, arrivé en 5ème position.

Un boom des participants

Avec un total de 7 200 participants sur quatre parcours (distances de 72, 44, 27 et 13 km) contre 4 000 l’an dernier, le trail Veni Vici connaît pour sa troisième édition un véritable boom. Sur ce total, il y a eu 418 marcheurs nordiques sur la distance du 27 km (contre 319 l’an dernier) et 1300 marcheurs non chronométrés sur le 13 km. La recette du succès ? « C’est le fait de pouvoir réaliser un challenge sportif tout en découvrant un patrimoine historique exceptionnel », explique Benoît Goiset, organisateur de la manifestation. Cela correspond à l’ADN de Yes We Run, son agence de communication spécialisée dans le tourisme sportif basée à Nîmes. La manifestation a attiré 71% de participants venant d’autres départements que celui du Gard et 32 nationalités différentes.

 

Cette année le parcours de 27 km commun aux marcheurs nordiques et aux coureurs (2050 trailers !) partait du majestueux Pont du Gard pour se terminer dans les ruelles médiévales du Duché d’Uzès en passant par les carrières de Vers-Pont-du-Gard, les villages d’Argilliers et de Saint-Maximin sans oublier les collines qui sentent bon le thym et le romarin et la vallée de l’Eure. Avec pour tous les marcheurs le plaisir de se faire encourager tout le long du parcours, particulièrement à l’arrivée. Seul bémol pour les marcheurs du milieu de peloton : ceux-ci devaient laisser le passage aux trailers partis une heure plus tard qui les rattrapaient sur le chemin des chèvres, un long monotrace. « Un point sur lequel nous serons attentif l’année prochaine », précise Benoît Goiset.

Le podium masculin et féminin

Les gagnants de l’édition 2023 : Emmanuel Bombaud pour les hommes et Marion Rivoire pour les femmes, ne sont pas des inconnus puisqu’ils étaient sur le podium lors de la 1ère édition en 2021 et absents du top 3 lors de la deuxième édition qui a eu lieu en sens inverse (d’Uzes vers le Pont du Gard) pour s’être perdus. Tous les deux font partie du même club : Ya’ca courir / Respir Outdoor, basé à Cublize en Rhône-Alpes et avaient une volonté de revanche. Tous les deux se désolent aussi de ne pas pouvoir faire de compétition FFA dans leur région faute d’épreuves organisées, avis aux organisateurs !

Pour Emmanuel Bombaud, deuxième lors de la première édition derrière Christophe Rey (voir notre article La marche nordique au trail Veni Vici : une première appréciée), l’enjeu principal était de ne pas se perdre comme l’année dernière. « J’ai pris la tête de la course après l’aller-retour sur le pont du Gard du début et je ne l’ai plus lâchée après, déclare -t-il. Le cadre est magique avec des singles dans la nature que j’adore. L’arrivée sur Uzès (1,5 km de pavés) était plus difficile, mais on a la récompense d’être encouragé par un large public », ajoute -t-il. Il termine avec un temps de 3h19 min loin devant Serge Reverchon (3h26 min – Running Club Lerptien) et Aurélien Domas du club voisin Garons Athlé (3h28 min).

Voir le Classement Marche Nordique Veni Vici en entier.

De son côté, Marion Rivoire, troisième de la première édition de Veni Vici, se disait qu’elle avait des chances de gagner cette année en l’absence de Céline Bombaud, vainqueure en 2021. Cette ancienne basketteuse qui s’est mise à la marche nordique en 2019, a déjà à son actif une deuxième place en 2022 au Tour du lac de Vassivière.

« Je suis partie très fort jusqu’au ravitaillement du 13ème km, raconte-t-elle. J’ai ensuite poursuivi sur une moyenne moins élevée (7km/h) avec des encouragements sur tout le parcours, c’était une ambiance extraordinaire ! Et mention spéciale aux organisateurs pour le balisage cette année ». Elle termine avec un temps de 3h44 min (13ème au général) et 6 minutes d’avance sur la seconde féminine, Corinne Masson (3h50 min – Running Club Lerptien). Adriana Szczygiel est la troisième féminine avec un temps de 3h55 min.

Voir le Classement Marche Nordique Veni Vici en entier.

L’UAVH d’Aubagne dans le top 5

Cette année le club UAVH d’Aubagne s’est retrouvé dans le top 5 avec Denis Tarasco et Jean-François Nieroz arrivés respectivement 4ème et 5ème. Ceux-ci étaient bien décidés à en découdre. « J’étais très motivé pour faire cette course avec un programme d’entraînement que j’ai commencé en septembre (fractionnés, côtes, renforcement musculaire), explique Jean-François Nieroz. Encouragé par mes deux frères qui m’ont fait la surprise de venir me soutenir, je suis parti comme une flèche sur le Pont du Gard”.

“J’étais premier, mais j’ai ensuite été vite doublé par Emmanuel Bombaud et suis resté deuxième jusqu’au ravitaillement. Après, on a entamé la partie la plus dure du parcours avec trois côtes, dont la première avec une pente de 13% … A la fin, j’avais les jambes cassées et l’on est arrivé ensemble avec Denis. Je suis très content de mon temps : 3h33 min et 5ème position. Je vais garder un très bon souvenir de cette épreuve : le parcours est magnifique et bien balisé ! », conclut-il. Trois autres membres du club avaient fait le déplacement, dont Sylvie Pironti, arrivée à une belle 34ème place.

 

D’autres clubs du sud étaient présents comme le club voisin Garons Athlé avec trois représentants dont deux dans le top 10 (Aurélien Domas, 3ème masculin et Pierre Campos, 10ème), Toulon Marche Nordique (7 représentants, dont Denis et Cathy Fabre) ou encore Azur Nordic 06, Aix Gym, le club de Leslie Lejeune, et La Marche Nordique Castries (5 représentants chacun). Enfin on peut citer Valérie Zunino de mon club Falicon Oxygène. Une belle expérience pour cette dernière qui a commencé la marche nordique en septembre ! « J’ai apprécié les encouragements des locaux et des volontaires tout le long du parcours, la bonne organisation, le ravitaillement copieux et la beauté des paysages, nous raconte -t-elle. Par contre, j’ai été très gênée par les singles étroits où l’on devait se mettre de côté pour laisser passer les traileurs qui nous rattrapaient et les derniers kilomètres sur les pavés d’Uzès m’ont paru très longs ! Pour une première je suis satisfaite de mon temps (4h41) », conclut-elle.

Rendez-vous le 9 novembre 2024

Des remarques dont tiendra compte l’organisateur pour la prochaine édition. Celle-ci est fixée au samedi 9 novembre 2024 avec des parcours inversés par rapport à cette année et un objectif de 10 000 participants. Avec peut-être qui sait un autre parcours de marche nordique plus court qui pourrait être ajouté ?

Et vous, quelles ont été vos impressions de cette édition 2023 si vous y avez participé ? N’hésitez pas à faire un commentaire en bas de cet article !

Isabelle Verdier
Isabelle Verdier

Journaliste, fondatrice du site Pratique Marche Nordique

Isabelle Verdier

Journaliste, fondatrice du site Pratique Marche Nordique

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Abonnez-vous à la Nordic News

Une fois par mois, recevez l’essentiel de l’actu de la communauté marche nordique. Abonnez-vous c’est gratuit !

Plus d'articles

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Promo noël

10€ de réduction sur la formule d’abonnement
Mega Nordic Fan avec le code PROMO10

Profitez de nombreux avantages 
dont l’accès à 10 Master Class de qualité !

Offre uniquement disponible jusqu’au 26 décembre 2023 à minuit