Marche nordique et Pilates

Diplômée du brevet d’Etat Métiers de la forme en 2002, professeure de Pilates depuis 2008, Isabelle Bourrin (48 ans) a découvert la marche nordique en 2010 et a participé aux premières compétitions en 2013. Elle se forme alors avec Gérard Bernabé de la Fédération française de marche nordique de l’époque et se perfectionne auprès d’Arja Jalkenen-Meyer. En tant que compétitrice, elle a terminé 2ème à la première marche chronométrée de l’Euronordicwalk Vercors et est arrivée 2ème de l’Eco-trail de Paris en 2014. Son association est rattachée à la Fédération française Sports pour tous et elle vient d’intégrer l’équipe de formateurs en marche nordique de cette fédération.

« Je ne suis pas attachée à une méthode en particulier et ma pédagogie est la convergence de différentes méthodes étudiées », explique -t-elle. Elle a notamment participé aux stages de Cristina Cuomo et de Blandine Calais Germain, deux spécialistes de l’analyse du mouvement de la marche. Pour Isabelle Bourrin, les enseignements de marche nordique et de Pilates peuvent être associés avec profit car il y a un travail sur les muscles profonds et la respiration pour les deux, mais de manière différente. Pour les deux on retrouve la force du centre. « Il s’agit des mêmes ressentis, précise-t-elle, l’impulsion vient du centre pour repartir vers les membres périphériques (bras et jambes) ».

L’orientation sport-santé

Au départ, Plaisir Nordic, l’association que créée en 2011 Isabelle Bourrin est basée sur les activités loisirs de marche nordique, puis elle complète son activité par l’enseignement du Pilates. A la suite du décret de 2017 sur le sport sur ordonnance, Isabelle Bourrin développe l’activité sport-santé pour répondre à une demande des pratiquants en traitement du cancer, atteints de maladie chronique ou en post-rééducation. Formée sur le sport et le cancer en France (université de Paris 13) et en Suisse (université de Lausanne), elle propose des séances collectives de sport-santé (groupe de 5 à 6 personnes) ainsi que des suivis individuels. « La problématique pour les femmes atteintes de cancer du sein est de retrouver la mobilité du haut du corps », explique -t-elle.

Un suivi individualisé est essentiel en sport-santé : il y a tout d’abord un bilan initial, puis des objectifs fixés en fonction des motivations et besoins de chaque personne. Lors des cours collectifs les consignes sont individualisées pour chacun. « Notre récompense c’est de voir un pratiquant passer du groupe santé au groupe loisirs, déclare Isabelle Bourrin. Et quel plaisir de recevoir des témoignages comme celui d’une personne atteinte d’un cancer qui est passée d’un parcours de 3 km à 10 km ! ».

L’importance de la conscience corporelle

Pour montrer toute l’importance qu’attache Isabelle Bourrin à la conscience corporelle, son association, qui fêtera en janvier prochain ses dix ans, a pris le nom en 2019 de PostureCo. « La conscience corporelle c’est notre aptitude à se mouvoir dans la globalité de notre corps », souligne -t-elle. Il y a quatre axes essentiels : la posture corporelle (comment l’intégration d’un mouvement juste engendre une faculté d’exécution autonome au quotidien) ; la posture consciente (comment le ressenti permet la représentation de l’alignement du schéma corporel) ; la posture cognitive (comment les mécanismes d’acquisition des connaissances d’anatomie convergent vers des aptitudes corporelles fonctionnelles grâce aux postures Pilates) et la posture collective (comment chaque posture individuelle s’inscrit dans une posture collective).

Pour compléter cette approche, Isabelle Bourrin propose en outre des ateliers adaptés aux différentes problématiques du pied : hallux valgus, voûte plantaire, équilibre, et problèmes d’appui ou de douleur après l’effort.

L’effet du groupe

Autre activité pratiquée par Isabelle Bourrin lors de ses séances : le BungyPump. Elle est depuis 2013 instructrice et formatrice de BungyPump. Elle exploite les avantages de ces bâtons dynamiques lors de séances de marche nordique ludique, de cardio et de renforcement musculaire. Elle les utilise également en sport-santé et en Pilates.

« Dans la marche nordique le fait d’être en groupe est important, souligne Isabelle Bourrin. L’effet de mimétisme est important, une part de notre apprentissage fonctionne en collectif », ajoute-t-elle. Et si l’on ajoute à cela l’aspect convivial, le plaisir d’être dans la nature et de découvrir le patrimoine autour de chez soi, la pratique de la marche nordique devient vite indispensable !

Et vous, associez-vous marche nordique et Pilates ? La marche nordique vous a -t-elle amené à une conscience corporelle ? Réagissez dans les commentaires au bas de cet article !

Voir la chaîne You Tube d’Isabelle Bourrin

Retour aux actus