Championnats de France 2023 : un double record

Départ de la course des hommes © Objectif photo 44
Départ de la course des hommes © Objectif photo 44
Les Championnats de France de marche nordique 2023 resteront marqués par un double record : le sacre de Christiane Salvi (58 ans) championne pour la troisième fois consécutive et la première victoire de Tom Wermuth (17 ans), junior qui a dominé ses adversaires avec plus de trois minutes d’avance. Reportage.

Distance du circuit et sas de départ

C’est sur un circuit de 12100 m (et non 12400 m comme annoncé avant l’épreuve) que 319 concurrents se sont élancés le samedi 10 décembre à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) dans le froid (- 1 degré pour les femmes à 10h et 2 degrés pour les hommes à 11h30) mais avec un grand soleil. Quatre boucles de 3 km ont été parcourues avec 17 juges présents sur le terrain et quatre juges arbitres : Hugo Mamba-Schlick (chef juge national), Bernard Baudouin (le régional du circuit), Gérard Claire (en charge des classements), et Jean-Pierre Lutz (référent technique). «Nous avons recalculé une distance plus courte de 300m en nous basant sur la trajectoire réelle des marcheurs qui ont tous pris les virages à la corde», explique Jean-Pierre Lutz. Le tracé avait été auparavant mesuré à partir d’une trajectoire au milieu des chemins.

 

Au total, ce sont 315 classés (118 femmes et 197 hommes) qui ont franchi la ligne d’arrivée (4 abandons). Les départs se sont faits avec un sas élite pour les femmes qui a été ensuite supprimé pour les hommes sur décision du chef juge Hugo Mamba-Schlick. « Le départ était large, en légère montée et conçu pour avoir une égalité entre le côté gauche et le côté droit jusqu’au premier virage, explique Jean-Pierre Lutz. Comme le départ des femmes s’était bien passé, avec même Leslie Lejeune (NWA Côte Bleue) non placée dans le sas qui avait rattrapé les premières, nous avons décidé de supprimer le sas pour les hommes », poursuit-il. Si pour les premiers, cela s’est globalement bien passé, il n’en a pas été de même pour certains concurrents du milieu du peloton très gênés par des compétiteurs beaucoup plus lents qui se sont placés devant eux.

Le sacre de Christiane Salvi

Avec un départ donné à 10h et une température en dessous de zéro, les 120 féminines se sont élancées sur un terrain gelé. Cela n’a pas empêché Christiane Salvi (club Pays de Colmar Athlétisme) de mener la course de bout en bout en restant très concentrée sur les quatre boucles du parcours sur un terrain exigeant nécessitant de nombreuses relances. Résultat : elle arrive première féminine avec un temps de 1h19’52’’ et devient pour la troisième fois championne de France de marche nordique. Un véritable sacre pour cette championne qui s’entraîne dur pour atteindre ses objectifs (voir vidéo Interview Christiane Salvi).

 

Derrière elle, Angélique Doms (Team Guidetti Nordic Horizon) et Delphine Pese (Troyes Omnisports), deux Master 1, se sont livrées à un duel acharné pour la seconde place. Arrivées dans le même temps (1h20’02’’), elles seront départagées par une photo finish : grâce à son pied et à son bassin devant, Angélique obtient la médaille d’argent, tandis que Delphine hérite de la troisième place. Derrière elles, leurs poursuivantes ne sont pas loin avec, en quatrième position, Sandrine Talbotier (La Marche Nordique Castries), suivie de Florie Clément, la nouvelle recrue de l’équipe Guidetti.

Le reste du top 10 arrive dans le temps de 1h22’ avec de très belles performances de Marie-Agnès Briand (Stade Rennais Athlétisme), Elisabeth Valette (Athlé Calade Val de Saône), France Allain (Haute-Bretagne Athlétisme), Selena Corsaletti (NWA Côte Bleue) et Elodie Besnier-Kerven (Stade Rennais Athlétisme). Habituée des podiums, Leslie Lejeune, en méforme, n’obtient pour sa part que la 17ème place.

Pour voir les résultats détaillés des Championnats, cliquez sur Résultats Championnats de France 2023.

Le stratosphérique Tom Wermuth

Chez les hommes, dès le départ donné à 11h30 dans une atmosphère un peu réchauffée (2 degrés), Tom Wermuth (Sundgau Oxygène) a pris la tête de la course pour ne plus la quitter. Comme il l’explique dans son interview vidéo, il “s’est imposé direct comme le patron”. Ce jeune junior de 17 ans a réalisé un temps impressionnant : 1h08’34’’, soit une moyenne de 10,6km/h avec des poursuivants à plus de trois minutes derrière lui ! Ce résultat est le fruit d’un travail assidu avec des journées qui débutent à 5 h du matin pour s’entraîner avant d’aller au lycée, souligne-t-il. Et aussi du soutien de son père, Hervé Wermuth, un compétiteur aguerri de marche nordique.

 

Derrière lui c’est le Breton Olivier Guillemin (Athlé du Pays de Vannes) qui obtient une médaille d’argent « totalement inattendue qui lui procure un bonheur incommensurable ! », déclare -t-il. Il a géré sa course en attendant le bon moment pour fournir son effort : dans un duel au finish avec David Delafenestre (qui était biaisé car celui-ci n’avait pas effectué sa pénalité), il l’emporte en 1h11’54’’. En troisième position vient Sébastien Dos Santos (Team Guidetti Nordic Horizon) qui a effectué une belle remontée lors des deux derniers tours, tandis que David Delafenestre est relégué au 13ème rang avec 4 minutes de pénalité appliquée.

Deux juniors complètent le top 5 : Alan Dos Santos Doms, fils de Sébastien et Angélique (quelle famille !) et Nicolas Roussel (Pays de Colmar Athlétisme -PCA-). On retrouve en sixième position Christophe Guillemin (Athlé du Pays de Vannes), suivi de deux anciens détenteurs du titre : Philippe Weber (PCA), et Christophe Rey (NWA Côte Bleue), de Jean-Yves Abraham (Romilly Sport 10 Athlétisme, 9ème) et d’Alexandre Vincent (PCA, 10ème).

Pour voir les résultats détaillés des Championnats, cliquez sur Résultats Championnats de France 2023.

La Team Guidetti Nordic Horizon championne

Du côté des équipes c’est la Team Guidetti Nordic Horizon qui remporte la médaille d’or pour la deuxième année consécutive grâce aux beaux résultats de la famille Dos Santos/Doms, mais aussi de la nouvelle recrue du Sud Florie Clément, arrivée 5ème féminine sans même paraître trop fatiguée. La deuxième position revient à l’équipe du Pays de Colmar Athlétisme et la troisième au club NWA Côte Bleue.

 

Enfin, du côté des pénalités, on en dénombre 108 au total, soit beaucoup moins que lors des derniers Championnats de France à Chamarande (voir notre article) où 238 pénalités avaient été attribuées. La majorité des pénalités concerne des défauts de poussée arrière (50 fautes), de poussée avant (16 fautes) et pointe levée (6 fautes) ainsi que des défauts d’alignement (18 fautes). A noter que pour la première fois deux pénalités ont été données au départ : l’une concerne Selena Corsaletti (NWA Côte Bleue) et la seconde Philippe Weber (Pays de Colmar Athlétisme).

Vous avez vécu cette course ou avez des remarques à faire, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires ci-dessous !

Isabelle Verdier
Isabelle Verdier

Journaliste, fondatrice du site Pratique Marche Nordique

Isabelle Verdier

Journaliste, fondatrice du site Pratique Marche Nordique

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Abonnez-vous à la Nordic News

Une fois par mois, recevez l’essentiel de l’actu de la communauté marche nordique. Abonnez-vous c’est gratuit !

Plus d'articles

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Promo noël

10€ de réduction sur la formule d’abonnement
Mega Nordic Fan avec le code PROMO10

Profitez de nombreux avantages 
dont l’accès à 10 Master Class de qualité !

Offre uniquement disponible jusqu’au 26 décembre 2023 à minuit