Championnats de France 2022 : une course à suspense

Départ des femmes - France 2022
France 2022 - Départ des femmes / ©JL Ginolin
Il y a eu du beau spectacle et du suspense lors des Championnats de France de marche nordique qui se sont déroulés le 3 avril à Chamarande (Essonne). Chez les femmes Christiane Salvi conserve son titre de 2021, tandis que chez les hommes, Philippe Weber devient pour la première fois champion de France. Récit.

287 participants et 238 pénalités

Ils étaient 287 participants (pour 301 inscrits) à se présenter sur la ligne de départ sur un circuit constitué de 4 boucles pour un total de 13,4 km, dans le magnifique parc du Domaine de Chamarande dans l’Essonne. Sur ce parcours varié avec un faux plat et un pont à franchir bâtons levés, ce sont 273 compétiteurs qui sont arrivés au terme de la course (106 femmes et 167 hommes), soit 14 marcheurs disqualifiés à la suite d’abandons ou en raison de 4 pénalités successives.

Au total, 238 pénalités ont été attribuées par les 21 juges présents sur le terrain (dont 4 candidats à la validation placés en binôme avec un juge titulaire). « Il s’agit pour les deux-tiers des compétiteurs de fautes de poussée avant (le coude doit dépasser le buste) ou arrière (la main doit dépasser la fesse) », note le juge arbitre de la compétition Jean-Pierre Lutz. Celui-ci avait dû remplacer au dernier moment Hugo Mamba-Schlick, indisponible.

« Globalement, constate Jean-Pierre Lutz, il y a une évolution très positive de la gestuelle de tous les compétiteurs avec un niveau qui augmente, particulièrement chez les femmes. Nous avons jugé de la même manière tous les marcheurs du début jusqu’à la fin du classement avec des pénalités qui s’appliquent sur un mouvement de 10 à 20 secondes et non sur une simple image (5 enjambées avec répétition de fautes) », ajoute-t-il.

Christiane Salvi, la stratège

Chez les femmes le départ était fixé à 9h30. Christiane Salvi (club Pays de Colmar Athlétisme) a su être stratège pour remporter le titre en un temps de 1h24’23’’ (26ème au général et une moyenne de 9,5 km/h). Comme à son habitude Leslie Lejeune du club NWA Côte Bleue est partie très rapidement « en mode fusée ». Faisant le show en tête pendant toute la course avec une vingtaine de mètres d’avance, elle a pris une pénalité au début du deuxième tour à 9h51 pour « absence de poussée arrière (pointe levée) ».

Résultat : à l’issue de son tour de pénalité (boucle de 150 m) qu’elle a choisi d’effectuer à la fin de son parcours, Leslie a été dépassée sur la ligne d’arrivée par Christiane Salvi et Appolline Mazureck (Azimut Sport Compétition), championne de France 2019. Elle arrache sa troisième place devant Julie Bigard de l’Athletic Club du Pays d’Ancenis, une outsider qui monte, et Angélique Doms de la Team Guidetti Nordic Horizon. Viennent ensuite Marie-Agnès Briand (Stade Rennais Athlétisme), Sandrine Talbotier (La Marche Nordique Castries), Delphine Pese (Troyes Omnisports) et Elisabeth Valette (Athlé Calade Val de Saône) qui réalisent de belles performances.

Philippe Weber, le rapide

Pour les hommes, qui sont partis à 11h, Philippe Weber du club Pays de Colmar Athlétisme a su bâtir patiemment sa victoire en un temps de 1h17’37’’. C’est d’abord Hervé Wermuth du club Sundgau Oxygene qui a pris la tête de la course devant Jean-Luc Heckmann (Pays de Colmar Athlétisme), David Delafenestre du club NWA Côte Bleue, Sébastien Dos Santos (Team Guidetti Nordic Horizon) et Christophe Guillemin du club Athlé Pays de Vannes qui n’était pas dans le sas élite au départ.

Puis très vite Philippe Weber prend la tête de la course et ne la quitte plus en menant un rythme d’enfer (moyenne de 9,7 km/h). Derrière, ses prétendants se battent pour les autres places du podium. David Delafenestre prend le dessus sur ses poursuivants, mais les cartes sont rabattues lorsque celui-ci écope d’une pénalité à 12h04 pour faute d’alignement. Alors qu’il effectue sa boucle de pénalité de 150 mètres juste avant l’arrivée, il est coiffé au poteau par Sébastien Dos Santos et Christophe Guillemin et doit se contenter de la quatrième place.

Derrière David Delafenestre arrivent respectivement Hervé Wermuth, Jean-Luc Heckmann, et le jeune Lenny Rey du club Entente Sportive Nord Vaucluse. Ce dernier devance largement ses concurrents cadets, Alan Dos Santos et Tom Wermuth (souffrant des suites d’une grippe) et obtient une belle septième place au scratch. Son père, Christophe Rey, champion de France 2021, ne décroche pour sa part que la dixième place. Enfin, au niveau des équipes, la Team Guidetti Nordic Horizon remporte la médaille d’or, convoitée depuis longtemps, devant NWA Côte Bleue et le Stade Rennais Athlétisme.

Pour voir les résultats complets, cliquez ici.

Si vous avez vécu cette course, n’hésitez pas à donner votre ressenti en bas de cet article ! Vous pouvez aussi proposer un récit de votre course : envoyez un email pour cela à : pratique.marche.nordique@gmail.com.

 

Isabelle Verdier
Isabelle Verdier

Journaliste, fondatrice du site Pratique Marche Nordique

Isabelle Verdier

Journaliste, fondatrice du site Pratique Marche Nordique

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Abonnez-vous à la Nordic News

Une fois par mois, recevez l’essentiel de l’actu de la communauté marche nordique. Abonnez-vous c’est gratuit !

Plus d'articles

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Promo noël

10€ de réduction sur la formule d’abonnement
Mega Nordic Fan avec le code PROMO10

Profitez de nombreux avantages 
dont l’accès à 10 Master Class de qualité !

Offre uniquement disponible jusqu’au 26 décembre 2023 à minuit