Thomas Faillat, peux-tu nous expliquer tes débuts ?

J’ai 38 ans et je suis né à Périgueux (Dordogne). Après un diplôme STAPS et un master en ingénierie de l’entraînement sportif pour des préparations physiques de haut niveau, je me suis tourné vers le secteur du sport-santé pour les séniors. J’ai mis en place pour l’association SIRES (Santé, Innovation, Recherche, Éducation, Sport) différents types d’entraînements pour les séniors. J’ai travaillé pendant dix ans auprès de la mairie de Bordeaux dans des Résidences pour personnes âgées (RPA) où j’ai créé une « gym équilibre » variée et ludique avec l’utilisation de gros ballons de gymnastique (Swiss Ball). J’ai également été coach à domicile et en entreprise où ma priorité était d’éduquer les personnes à la posturologie et aux bonnes habitudes de vie. Je leur créais ainsi des programmes incluant des exercices à faire à domicile.

Toutes les activités du quotidien peuvent être revisitées comme un moyen d’entretenir la musculature de ses muscles posturaux, l’habileté de ses deux mains, la force et l’équilibre de ses jambes. Mettre de la conscience dans chacun de ses gestes et conserver son autonomie étaient déjà deux notions très présentes dans mon coaching. C’est d’ailleurs l’axe principal de mon mémoire de fin d’étude où la notion de transfert dans son quotidien des compétences acquises lors des séances d’entraînement est fondamentale pour conserver un corps et un esprit en bonne santé.

Marche nordique et culture athlétique

En 2010, j’ai découvert la marche nordique et cela a été une révélation : comme beaucoup de personnes j’avais des aprioris sur ce sport car les seules personnes que je croisais avec des bâtons étaient âgées et surtout avaient une attitude corporelle et une technique qui ne reflétaient pas les possibilités et les bienfaits de ce sport.

J’ai appris avec Benoît Leduc, Coach Athlé Santé (CAS) de la FFA basé à Albi et suis devenu à mon tour CAS au club CAV de Villenave d’Ornon près de Bordeaux. Un vrai plaisir pour moi de pouvoir travailler sur un stade d’athlétisme, car c’est ce sport qui m’a forgé depuis l’âge de 10 ans. C’est là que j’ai acquis la culture du geste, le placement juste, la discipline, la répétition, le goût de l’effort en extérieur et le travail de pied si essentiel en athlétisme. La culture athlétique est très présente dans la genèse et la pratique du Nordic Yoga®.

Comment est né le Nordic Yoga® ?

Je m’occupais aussi pendant les mois d’été de l’animation d’une équipe d’animateurs sportifs au camping municipal de Gurp à Grayan-Et-L’Hôpital. C’est là que j’ai rencontré ma compagne qui est allemande, et en 2014 j’ai décidé de quitter la France pour m’installer avec elle à Cologne en Allemagne. A la naissance de ma fille, en octobre 2014, j’avais besoin de créer quelque chose : une page blanche s’ouvrait devant moi. Je me suis alors fortement intéressé au hatha yoga, le yoga à dominante physique en pratiquant quotidiennement et en allant à la rencontre de spécialistes. J’étais en même temps professeur de Pilates dans le plus grand centre de Pilates en Allemagne, le Studio Springs, spécialisé dans la rééducation par le mouvement.

Parallèlement je marchais dans les immenses parcs de Cologne souhaitant trouver quelque chose de nouveau à faire avec les bâtons. Ma volonté était de rafraîchir l’image de ce sport, de faire souffler un vent frais sur la marche nordique et d’attirer un public plus jeune. C’est à ce moment-là qu’est née l’idée d’utiliser les bâtons pour faire des mouvements de yoga et de l’associer avec la marche nordique en utilisant la respiration nasale en pleine conscience. J’ai travaillé pendant deux ans et demi à l’élaboration de ce concept en rencontrant, échangeant avec des professionnels du Yoga, du sport santé et de la gymnastique posturale.

Début 2017 le Nordic Yoga® a été créé officiellement et breveté au niveau européen avec le logo reprenant une posture importante depuis le début pour moi et porteuse de sens, “Viparita virabhadrasana” qui se traduit par le “Guerrier inversé”, mais également la victoire, l’envol du guerrier. Nous retrouvons dans l’identité du Nordic Yoga® l’ancrage et la demi-sphère représentant la bulle protectrice de l’instant présent qui nous accompagne dans toute la pratique. Je rappelle souvent que c’est à la fois un entraînement physique et mental.

En quoi la respiration nasale est essentielle ?

La respiration par le nez, aussi bien à l’inspire qu’à l’expire, est essentielle car elle permet dans un premier temps de purifier, de réchauffer et d’humidifier notre air.

Nous empruntons des techniques de respiration issues du yoga avec notamment la respiration “ujjayi” ou respiration océanique. Celle-ci permet de rendre sonore notre respiration en freinant l’air au niveau du passage de la glotte. C’est d’ailleurs ce que nous réalisons lorsque nous faisons de la buée sur une vitre. Il faudra alors reproduire ce son en expirant par le nez. Avec la répétition vous arriverez à recréer le bruit du flux et du reflux des vagues sur le sable lors de votre expiration et de votre inspiration (plus difficile).

La respiration est le thème central du Nordic Yoga®, on parle d’éducation à la respiration. Réapprendre à respirer et à prendre conscience de nos quatre diaphragmes (crânien, cervical, thoracique et pelvien). Je me suis inspiré de Roger Fiammentti, auteur du livre « La respiration totale pour tous » que j’ai rencontré à Liège.

L’idée est de retrouver une respiration complète que l’on a à la naissance. Pour cela, on prend conscience de son périnée (qui est le diaphragme pelvien) qui accepte nos organes internes lors de l’inspiration (tel un trampoline) et que l’on active à l’expiration (le fameux stop pipi, stop gaz). Cela permet un véritable massage de nos organes internes, permettant d’améliorer les fonctions digestives, la circulation des fluides, le renforcement de notre système immunitaire. Cette façon de respirer par le nez à la fois quand on marche et quand on fait les postures permet de capter le moment présent. C’est notre acte de vie, on est dans le monde.

Marche et postures

C’est le premier point du Nordic Yoga® : être acteur de sa marche en améliorant sa gestuelle en temps réel sur dix points tel un scan corporel : phase d’amorti, de soutien et de propulsion du pied et de fixation du genou en relation avec le mouvement des bras pour coordonner l’action du haut du corps avec le bas, la respiration totale, la rotation des épaules, le placement de la langue, du regard, l’importance du port de tête.

Comme en athlétisme, on réalise des gammes, ici ce sont les « gammes nordiques » : nombreuses, variées et ludiques, elles sont répétées à chaque séances. Certaines seront systématiquement présentes, d’autres seront utilisées pour répondre à une problématique dans la gestuelle. L’idée est de rendre la marche propulsive et efficiente, c’est à dire dynamique et économe, de marcher comme un guerrier pacifique, courageux et valeureux.

Deuxième point : les postures, qui sont mises au service de la marche. J’ai créé six séries de postures inspirées du yoga Ashtanga qui sont majoritairement effectuées debout, car plus faciles à réaliser reprenant la base de la philosophie du yoga, l’adaptation aux pratiquants et non l’inverse :

  • Série 1 :  L’éveil du guerrier (postures préparatoires)
  • Série 2 : L’énergie du guerrier (rotations avec fente arrière qui permettent d’ouvrir le psoas, muscle principal de la marche réunissant le haut et le bas du corps)
  • Série 3 : L’esprit du guerrier (recherche de l’équilibre intérieur). On y retrouve par exemple la posture du guerrier inversé, le symbole du logo du Nordic Yoga®.

Les trois autres séries correspondent au niveau 2 des instructeurs : Série 4 : « l’Équilibre du guerrier » ; Série 5 : «la Danse du guerrier » en flow sur le modèle de la danse de Shiva ; et 6 : « le Repos du guerrier », la seule série au sol.

Quel futur dans 10 ans ?

Je m’attache à former en priorité des instructeurs : actuellement on en compte 55 de niveau 1 (majoritairement des femmes) basés en France, en Belgique, en Allemagne et en Suisse. Dans un mois, leurs coordonnées seront sur notre site NordicYoga.com.

Cette formation se déroule sur plusieurs mois : six jours de pratiques (2 fois trois jours) et entre les deux huit semaines de visio où les élèves doivent se filmer dans leurs pratiques personnelles et en situation avec des tierces personnes qu’ils initient. Une première promotion d’instructeurs de niveau 2 est sortie ce mois-ci : ils sont les sept premiers en Europe (voir liste*).

Dans 10 ans, j’espère avoir plus de 500 instructeurs formés en Europe et une équipe de formateurs en France et partout dans le monde : des personnes sont intéressées par le concept en Australie, au Japon et en Russie.

Une première formatrice va me suivre en 2022 : Aurore Bailleul (voir photo), coach basée à Bergerac qui a créé Gmoncoach.fr, une structure spécialisée en posturologie, abdologie et périnée. Elle va proposer plusieurs stages de formation dans le Sud-Ouest, en Normandie et à Bourg Saint-Maurice.

Pour ma part, je vais également continuer à diffuser au maximum cette discipline en proposant notamment des stages en France et des cours en Allemagne car je réside alternativement dans les deux pays.

Vous avez pratiqué le Nordic Yoga® ou vous le voulez le pratiquer ? N’hésitez pas à écrire vos témoignages en bas de cet article !

*Instructeurs de niveau 2 : Carine Buteler, en Normandie ; Chantal Torresan Riffard, Valence ; Marie-Noëlle Pothet, Charente-Maritime ; Christophe Béglot, Nancy ; Pierre-Geoffroy De Calan, Arras ; Anne Rohou, Soulac ; Aurore Rogne, Bordeaux-Lacanau.

 

 

La philosophie du Nordic Yoga®, selon Thomas Faillat

3 postures en Nordic Yoga®

Retour aux actus