Marche de nuit : tous les sens en éveil

« Lorsque l’on marche de nuit, on a tous nos sens en éveil et on perçoit les choses différemment, explique Agathe Foureau, animatrice de BungyPump basée à La Croix-Valmer dans le Golfe de Saint-Tropez. Il y a des odeurs et des bruits différents la nuit. On entend par exemple les animaux nocturnes (hiboux, chouettes) et le bruit des bâtons plus accentué. On a même observé les yeux de grosses araignées qui brillaient dans la nuit », ajoute-t-elle. Mêmes sensations pour Peggy Lucido, éducatrice sportive et coach de marche nordique basée à Cavalaire à la tête de l’association Energie Sport Danse , pour qui « il y a une sensation de plénitude où chacun a la sensation d’être seul tout en étant dans un groupe. A la fin de la marche, chacun partage un moment de convivialité fort autour d’un pique-nique ».

Affronter l'obscurité

Pour Isabelle Jacq, pratiquante de marche nordique depuis sept ans : « il s’agit d’une expérience sensorielle unique où l’on change de routine sportive ». Elle fait partie de l’association Energie Sport Danse de Peggy Lucido et a participé à toutes les marches nocturnes organisées par cette dernière ainsi que par Agathe Foureau. « La première fois, il faut affronter l’obscurité car on perd tous nos repères du jour, explique-t-elle. On se met ensuite dans une bulle de bien-être car c’est calme, il n’y a pas de bruits. On marche moins vite, on se concentre sur le mouvement et on est naturellement plus silencieux. Tous nos sens sont en éveil, on voit des lucioles et beaucoup d’insectes et à la moindre brindille qui craque, on sursaute. C’est aussi magnifique de s’arrêter et de regarder le ciel ».

Lever de soleil : un moment fort

Partir de nuit avec la frontale pour assister à un lever de soleil peut être aussi un moment fort. Peggy Lucido le propose à ses adhérents pour partager un moment en famille. « Nous partons de Cavalaire vers 6h et marchons 1h jusqu’à l’Oppidum du Mont-Jean avec des mamans et leurs enfants le mercredi. Après un thé ou café, nous repartons et avons terminé vers 9h30, ce qui permet d’avoir du temps pour le reste de la journée, explique-t-elle. Cela permet à toutes les générations de 8 à 75 ans de pratiquer ensemble, ce qui est un de mes crédos », ajoute-elle. Pour Isabelle Jacq, « le lever du soleil est magnifique du cap Lardier, on peut voir la Corse les jours de beau temps. Le matin, on est plus dans l’action que dans la méditation car on se dépêche pour ne pas louper le lever du soleil ».

Lever ou coucher du soleil ?

L’expérience est à tenter, mais plutôt en groupe pour plus de sécurité et pour l’aspect convivial qui est important. Des dates vont être proposées au mois d’août par Peggy Lucido et Agathe Foureau (voir sur leurs comptes FB). A noter que Peggy Lucido propose, en plus de ses créneaux de marche nordique (2 sessions par semaine avec un niveau confirmé et débutant), de la zumba, du réveil musculaire, du fitball, de l’aquatrampo, de l’aquabike, de l’aéroyoga, etc.

Et vous ? Avez-vous déjà essayé de marcher de nuit et si oui quels sont vos ressentis ? N’hésitez pas à faire des commentaires en bas de cet article !

 

Retour aux actus