L’Ultra Marin® 2022 : les marcheurs nordiques au rendez-vous

Ultra-Marin 2022-Départ ©Xavier Waerzeggers
Ultra-Marin 2022-Départ ©Xavier Waerzeggers
Dernière épreuve de la saison du Marche Nordique Tour (MNT), le 29 km de L’Ultra Marin® qui a eu lieu samedi 2 juillet dans le Golfe du Morbihan, a été remporté par Christiane Salvi pour les femmes et Sébastien Dos Santos pour les hommes. Avec 1056 finishers pour la marche nordique sur un total de 7096 arrivants pour l’ensemble des coureurs, L’Ultra Marin® rencontre toujours du succès auprès des marcheurs nordiques malgré la polémique sur l’usage des embouts.

1056 finishers pour 1239 inscrits

La satisfaction est au rendez-vous pour les organisateurs du 29 km en marche nordique de L’Ultra Marin®. « Avec 1072 partants et 1056 finishers, nous sommes très satisfaits de la participation et de l’engouement pour cette superbe épreuve », déclarent-ils à Pratique Marche Nordique. De fait, cette compétition attire toujours autant de par son parcours : départ de la pointe d’Arradon et arrivée sur le port de Vannes avec des passages le long des plages de Penboc’h et de Conleau et des chemins en bord de mer.

Certes, l’annonce par les organisateurs, dix jours avant le début de l’épreuve, de rendre obligatoire les embouts, suite à des protestations d’associations de défense de l’environnement avait refroidi l’enthousiasme des compétiteurs (voir notre article). Mais finalement ils étaient 1072 au départ (61% de femmes et 39% d’hommes) pour 1239 inscrits, soit moins de 200 à s’être désistés. Sans doute le fait d’avoir rendu obligatoire le port des embouts sur seulement une partie du parcours (du km5,5 au km12), a -t-il désamorcé les risques de boycott. Cela a été fait de façon non officielle pour ne pas heurter les défenseurs de l’environnement. Cette épineuse question demeure en suspens pour la prochaine édition.

Salvi et Dos Santos, champions incontestés

De l’avis de plusieurs compétiteurs, le balisage du parcours des 29km était un peu aléatoire, ce qui a entraîné des erreurs pour certains qui étaient en tête comme Pascal Mourer du club CSL Neuf-Brisach Athlétisme qui a perdu de nombreuses places dû à un souci de fléchage (arrivé 32ème). Chez les femmes c’est l’actuelle championne de France Christiane Salvi (club CSL Neuf-Brisach Athlétisme), qui est arrivée première avec un temps de 3h16min52sec (4ème au scratch) devant Angélique Doms de la Team Guidetti Nordic Horizon et Elodie Besnier-Kerven (Stade Rennais Athlétisme).

Pour les hommes, c’est Sébastien Dos Santos (Team Guidetti Nordic Horizon) qui a gagné pour la deuxième fois cette épreuve avec un temps de 3h13min21sec devant Christophe Guillemin (SL/ Vannes Athlétisme) et Michel Priol (Stade Rennais Athlétisme). « Malgré la question des embouts, L’Ultra Marin® reste une épreuve magnifique, il y a de supers paysages, du public tout le long du parcours qui applaudit et encourage. Et l’arrivée sur le port avec les flambeaux sur le tapis c’est magique ! », a confié à Pratique Marche Nordique Sébastien Dos Santos.

La bataille Dos Santos/Guillemin

Il y a eu une vraie bataille entre les deux premiers compétiteurs : Sébastien Dos Santos et Christophe Guillemin. Comme le raconte Sébastien : « le parcours a été plus long et difficile que l’année dernière (270m D+) avec du sous-bois avec beaucoup de racines et pas mal de bitume. Je n’étais pas au top de ma forme, du coup j’étais content de voir mes adversaires du jour ne pas partir trop vite (9km/h). J’ai suivi le groupe de 5 marcheurs qui s’est détaché, chacun a pris son relais (la course est longue) jusqu’au 18ème km. A ce moment-là Christophe a décidé d’attaquer : il prend 100 m d’avance, mais je ne m’inquiète pas, il reste encore du temps et je vois une belle montée qui s’approche. Je lance la poursuite et le rattrape en haut de la côte, c’est environ au 20ème km. Puis je passe devant et maintient le rythme et petit à petit j’entends le bruit de ses bâtons qui s’éloigne. 4 km avant l’arrivée je ne l’entends plus derrière, j’arrive sur le port de Vannes serein, je n’ai plus qu’à gérer les deux derniers km. C’est ensuite le tapis et les flambeaux, très content de finir la saison sur une belle victoire ! ».

Pour sa part, Christophe se dit « très content de sa course ». Il ajoute : « j’étais super bien physiquement pendant 20 km, puis j’ai tenté d’attaquer, mais Seb était très très costaud. Pour moi les 5 derniers km ont été proches du calvaire avec beaucoup de crampes et j’ai souffert de la chaleur. Derrière moi il y avait un Michel Priol des grands jours qui grignotait peu à peu son retard, donc je suis super heureux d’avoir gardé cette belle deuxième place ! ».
A noter les belles performances des équipes CSL Neuf-Brisach avec, en plus de Christiane Salvi, Jean-Luc Heckmann (7ème) et de la Team Guidetti Nordic Horizon avec, en plus de Sébastien Dos Santos et Angélique Doms, Thérèse Olivon (4ème féminine) et Carole Lambert (6ème féminine). Les équipes bretonnes ne sont pas en reste avec de beaux résultats du SL/Vannes Athlétisme, du Stade Rennais Athlétisme, de Courir à Saint-Avé ou de Quimper Athlétisme.
Pour voir tous les résultats, cliquez sur : Résultats 29km Marche nordique Ultra Marin 2022.

Les ultras nordiques aussi !

De leur côté, certains marcheurs nordiques ont réalisé le tour complet du Golfe du Morbihan (Grand raid 175 km). C’est ainsi le cas de Sébastien Dubarry Courroy, membre de la Team France en Pologne (20ème du 21 km) qui a terminé son parcours en 40h34min45sec. « C’était long et dur », raconte-t-il sur son compte Facebook. « La première nuit s’est bien déroulée, puis la journée a été dure avec le syndrome de l’essuie-glace et le soleil qui tape sur les sentiers côtiers. Puis après un ravito au Hézo qui fait du bien, le moral qui chute autant que la nuit avance. Le jour se lève, je dors à moitié mais je tiens (…). A Larmor Gwened, les amis et ma chérie sont là, ils me boostent et me poussent. J’accélère le pas, je ne sens plus mes douleurs, j’entends le speaker, je vois les arches devant moi, voilà je suis sur le tapis (…). C’est fini, je l’ai fait ».

Pour sa part, Eric Auffert, juge FFA et compétiteur, a dû abandonner au 121ème km pour cause de blessure. « Tout se passait bien jusqu’au ravito de Baden situé à 26 km du départ, nous confie-t-il. A ce moment là, je chute dans un escalier en descendant et j’ai la hanche, les genoux et le coude touché. Je repars, mais ma hanche me fait mal. En arrivant au ravito du 50ème km, je me fais soigner et décide de continuer malgré cela. Mais arrivé à Sarzeau après 120 km, je m’interroge et après 45 minutes de réflexion je décide de m’arrêter et de ne plus prendre de risques, la douleur étant toujours là. Au final, ce sera 121 km et pratiquement 25h de course. J’aurais vécu une très belle aventure quoiqu’il en soit ! ».
Et vous ? Comment s’est passée votre épreuve ? N’hésitez pas à réagir en postant des commentaires au bas de cet article !

Isabelle Verdier

Journaliste, fondatrice du site Pratique Marche Nordique

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Abonnez-vous à la Nordic News

Une fois par mois, recevez l’essentiel de l’actu de la communauté marche nordique. Abonnez-vous c’est gratuit !

Plus d'articles

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Promo noël

10€ de réduction sur la formule d’abonnement
Mega Nordic Fan avec le code PROMO10

Profitez de nombreux avantages 
dont l’accès à 10 Master Class de qualité !

Offre uniquement disponible jusqu’au 26 décembre 2023 à minuit