La Nordique Aixoise : du suspens, des duos et des trios

Podium féminin et masculin à La Nordique Aixoise ©IV
Podium féminin et masculin à La Nordique Aixoise ©IV
Premier grand rendez-vous de l’année dans le Sud en matière de compétition en marche nordique, la Nordique Aixoise, a tenu le 22 janvier toutes ses promesses. Au terme d’une course à suspens, la team NWA Côte Bleue s’est imposée avec Selena Corsaletti victorieuse chez les femmes et un podium masculin entièrement aux couleurs de l’équipe avec David Delafenestre comme vainqueur. Tandis que du côté des juges fonctionnant en duo, un nouveau système de pénalités avec un arrêt de 30 secondes a été testé. Reportage.

Une MNT du challenge Région Sud

Classée épreuve du circuit national Marche Nordique Tour (MNT), La Nordique Aixoise avait de quoi séduire les compétiteurs locaux puisqu’elle était également le support des Championnats départementaux des Bouches-du-Rhône. Elle fait aussi partie du Challenge Marche Nordique Ligue Région Sud que la FFA (Fédération Française d’Athlétisme) est en train de relancer. « Nous avons assoupli les contraintes qui étaient imposées aux organisateurs et nous avons déjà neuf autres dates dans notre calendrier 2023*, a indiqué à Pratique Marche Nordique Jorge Luque, président de la commission régionale Marche Nordique. Nous prévoyons d’autres rendez-vous, notamment à Septèmes et nous invitons tous les compétiteurs à y participer ! », a-t-il ajouté.

De fait, dans un contexte de reprise après deux années d’absence, la Nordique Aixoise a attiré pour sa troisième édition 141 participants (58 femmes et 83 hommes). Ceux-ci sont venus en grande partie de la région comme les clubs NWA Côte Bleue, Sco Ste-Marguerite Marseille, Aix Athlé Provence (le club organisateur), Usc Septèmes, ou UAVH Aubagne. Mais certains de beaucoup plus loin (La Marche Nordique Castries, Athletic Club Latitude 30, Mauguio Carnon Athletisme). Le parcours proposé était dans le Parc de la Torse à Aix-en-Provence sur une distance totale de 10,8 km sur quatre tours.

Une marche duo loisir pour débuter

En hors d’œuvre de cette journée, une marche loisir en duo (8,2 km sur trois tours) était proposée par les organisateurs. Idée : attirer un public nouveau qui ne vient pas habituellement lors des compétitions. Pari réussi avec 36 duos constitués ! Deux championnes coachs/compétitrices se sont particulièrement impliquées pour inciter leurs adhérent(e) s à participer à cette épreuve : Florie Clément de Funky Sport et Leslie Lejeune d’Aix Gym. Bravo à elles !

Les duos se sont élancés à 9h30 dans le Parc de la Torse sous un beau soleil mais une température de – 1 degré. Au final, beaucoup de sourires et la satisfaction d’être allé au bout de soi-même. Et sur le podium les duos Marchand, La MIFA et les Limaçons du club Aix Gym.

Voir le classement complet sur le site ProvenceAthle.fr Marche Nordique Loisir Duo.

Un trio de tête féminin dès le départ

Place ensuite au départ femmes du circuit compétition à 11h15. En l’absence de Leslie Lejeune (forfait pour des soucis de santé), Selena Corsaletti, sa coéquipière de NWA Côte Bleue était une des favorites avec Florie Clément de la Team Guidetti Nordic Performance (nouvelle page) et Françoise Levené de La Marche Nordique Castries. C’est ce trio qui s’est imposé dès le départ, avec un ordre qui a varié au fil de l’épreuve, suspens assuré ! Françoise a d’abord pris la tête au premier tour devant Florie et Selena. Au deuxième tour ces deux dernières ont dépassé Françoise, mais Selena a été arrêtée pour faute pour un planté de bâton à l’arrière.

« J’étais furieuse contre moi pour cette pénalité, mais après mes 30 secondes d’arrêt, j’ai pu remonter sur Françoise, explique Selena. Au troisième tour j’étais derrière Florie, j’ai gardé mon rythme en restant concentrée sur ma technique et j’ai pu la doubler facilement au quatrième tour ». Selena gagne avec un chrono de 1h12min58sec devant Florie en 1h13min35sec et Françoise en 1h14min17sec. Derrière ce trio de tête, se classent deux compétitrices de l’Athletic Club Latitude 30 : Linda Grau-Viel et Maryline Font. Ce club obtient une autre place dans le top 10 avec Béatrice Granger classée 9ème. Autre club bien positionné : La Marche Nordique Castries avec Priscillia Ousseni (7ème) et Cathy Le Goff (10ème).

Voir sur le site ProvenceAthle.fr :
Résultats La Nordique Aixoise
Classement par catégorie
Championnat 13
Album Photos

Un trio de tête masculin NWA Côte Bleue

Du côté des hommes, c’est également un trio qui s’est formé dès le départ, cette fois-ci entièrement composé de membres de l’équipe NWA Côte Bleue. Lenny Rey est parti très rapidement avec son père Christophe Rey derrière, suivi de David Delafenestre. Puis au milieu du premier tour Christophe a repris la tête tandis que David a doublé Lenny à la fin du premier tour. C’est ensuite une bataille entre Christophe et David qui s’est engagée.

« Au deuxième tour Christophe creuse l’écart, je m’accroche pour ne pas me laisser distancer, nous raconte David. Je sais que grâce à mes qualités cardio je suis capable de le doubler. Je m’applique pour ne pas faire de fautes et au troisième tour je commence à le rattraper. Au quatrième tour on fait la course ensemble, mais je connais le parcours, je sais qu’il y a une belle côte à la fin où je peux faire la différence. Je m’engage à fond et laisse Christophe à 5-6 mètres derrière moi. On franchit la ligne d’arrivée ensemble avec le temps de 1h05min29sec dans un bel état d’esprit sportif comme à Garons et on tombe dans les bras l’un de l’autre ». Lenny arrive en troisième position avec un temps de 1h08min22sec, suivi de Xavier Gelin (Athletic Club Latitude 30), David Deguelle (SL Ea Villefranche) et Florent Grimaud (UAVH Aubagne).

Voir sur le site ProvenceAthle.fr :
Résultats La Nordique Aixoise
Classement par catégorie
Championnat 13
Album Photos

Un test pour le « Stop & Go »

En ce qui concerne l’arbitrage, La Nordique Aixoise avait été choisie pour servir de test aux modifications envisagées du règlement avec notamment la mise en place d’un arrêt de 30 secondes suite à une pénalité. Sous la houlette du chef juge Manu Tonnelier 24 juges fonctionnant en duo étaient sur le terrain. Au total, 49 pénalités ont été mises (dont inhabituellement beaucoup plus chez les femmes : 26 pour 23 chez les hommes). « Ce sont majoritairement des fautes de poussée et de zone de planté qui ont été constatées, souligne Manu Tonnelier. Très souvent, cela est dû à des bâtons trop longs », ajoute-t-il. Globalement, le nouveau visuel sur les cartons a été très apprécié et l’arrêt de 30 secondes bien accepté par les marcheurs.

Trois critiques reviennent toutefois sur le système de « Stop & Go » : la difficulté technique d’arrêter un marcheur en pleine vitesse, les risques cardio-respiratoires que cela peut entraîner et le nombre de juges nécessaires pour l’appliquer. Ceux qui sont contre préconisent plutôt une boucle de pénalité raccourcie à 100 m à la place. Mais pour plusieurs juges, il y a des avantages à ce système. C’est le cas de Pierre-Olivier Roux (UAVH Aubagne), juge sur La Nordique Aixoise. Ce dernier qui a également un background de juge en marche athlétique, a mis sans difficulté majeure avec son binôme 18 pénalités, un record !

« Le fait d’arrêter un marcheur permet au juge de faire de la pédagogie et d’éviter les réclamations après, déclare-t-il. Certains marcheurs sanctionnés sont même venus me voir après la course pour comprendre leur faute ». Un point aussi souligné par Rachel Yang (Athletic Club Latitude 30) qui était présente sur l’épreuve comme juge : « ces 30 secondes permettent au juge d’enrichir de son savoir le compétiteur ». En ce qui concerne les problèmes cardio, beaucoup soulignent que les compétiteurs ont l’habitude de faire des fractionnés et que les risques sont peu élevés.

Du côté des marcheurs, cette pénalité de 30 secondes a été globalement plutôt bien perçue. Ainsi explique Mario Chiarizia (As Cheminots Metz) pénalisé pour absence de poussée arrière, « cette pénalité m’a permis de récupérer mon souffle et elle est rattrapable, car courte. Elle ne décourage pas, contrairement à la boucle de pénalité qui impose un effort supplémentaire ».

Reste que cette mesure est compliquée à mettre en œuvre : comment avoir suffisamment de juges pour fonctionner en duo, difficulté d’arrêter un marcheur en pleine vitesse, gestion du chronomètre, impossibilité pour le juge d’observer les autres marcheurs quand il/elle applique une pénalité, quel dispositif utiliser pour le départ… Beaucoup de questions en suspens à suivre !

Voir le reportage vidéo de la Ligue d’Athlétisme Région Sud

Vous avez des commentaires ou des questions ? N’hésitez pas ! Allez dans la partie commentaire en dessous de cet article et rentrez votre message !

*CALENDRIER 2023 Challenge Marche Nordique Région Sud
La Nordique Six-Fours, Six-Fours 83, (16 avril, label régional) ;
L’Appel d’Eau, Serres, 05, (30 avril, label régional) ;
La Nordique Vauclusienne, Bollène, 84, (7 mai, label national) ;
La Pesseguière, Rocbaron, 83, (3 juin, label régional) ;
La Nordic’Pénitent, Les Mées, 04, (25 juin, label départemental) ;
L’Aubagnaise, Aubagne, 13, (15 octobre, label national) ;
La traversée du Gardeou – Château Beauferan, Rognac, 13, (1er novembre, label régional) ;
MN Eco Trail, Cavaillon, 84, (10 décembre, label départemental) ;
MN du pays de Fayence, Montauroux, 83 (24 septembre, label départemental).

Isabelle Verdier

Journaliste, fondatrice du site Pratique Marche Nordique

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Plus d'articles

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x