La « marche dynamique BungyPump »

Un rappel : les bâtons de BungyPump sont différents de ceux de marche nordique : ils intègrent un système de pompe de 20cm associé à une résistance pouvant varier de 4 à 10kg selon les modèles. C’est pour répondre à une demande croissante de ses pratiquants que la Fédération Sport-Santé FFEPGV a décidé de développer cette pratique avec un parti pris : distinguer le BP de la marche nordique. « Le BP est un outil complémentaire de la marche active que nous proposons dans nos clubs, il permet d’augmenter la dépense énergétique liée à la marche et parfois de passer à la course à pied », explique Séverine Vidal, cadre technique national, chargée du développement des activités outdoor et en salle de la fédération.

« Le BP est très ludique, plus facile techniquement à mettre en œuvre que la marche nordique, avec des séances courtes (45 minutes à une heure) et accessible à tout public (du très sportif aux activités physiques adaptées), ajoute Céline Marlot, coach de marche nordique et de BP, référente de l’EPGV pour les activités extérieures, basée à Valbonnais dans l’Isère. C’est ainsi qu’est née l’idée de développer à part le BungyPump en créant une formation spécifique de « marche dynamique BungyPump ».

Une formation spécifique créée

Après une rencontre en 2019 lors de l’Euro Nordic Walkin Vercors avec Eric André, le distributeur exclusif des bâtons BungyPump pour la France et la Belgique, une convention est signée entre BungyPump France et la FFEPGV. La fédération peut créer sa propre formation, utiliser le nom « BungyPump » et dispose de bâtons à un tarif préférentiel. Il faut dire qu’en la matière la FFEPGV est un interlocuteur de poids avec sa centrale d’achat Gevedit. Chaque année depuis 5 ans, 8000 paires de bâtons Guidetti sont achetées pour la seule marche nordique (un partenariat a été signé avec la marque française).

Pour le BungyPump, en 2020, 1000 paires de bâtons ont déjà été achetées et une centaine d’animateurs formés. Le mouvement ne fait que commencer car il y a un véritable engouement pour cette activité. « Nous avons actuellement une demande en forte hausse pour le BP », souligne ainsi Séverine Vidal. D’une manière générale, toutes les activités outdoor sont à la hausse avec la marche nordique qui ne faiblit pas (plus de 300 animateurs formés).

3 types de séances proposées

Un manuel de formation spécifique BungyPump a été créé par la FFEPGV avec une quarantaine d’exercices outdoor et en salle. La formation, qui dure 7 heures, est proposée à tous les animateurs EPGV qui le souhaitent. D’ici fin 2021, l’ensemble des clubs EPGV qui le désirent devraient avoir leur animateur BP. Les animateurs EPGV sont tous des professionnels titulaires d’un CQP, d’un BP, d’une licence STAPS, etc., souligne Séverine Vidal.

Trois séances types sont proposées :

  • Séance en salle avec des exercices de renforcement musculaire ;
  • Séance endurance fondamentale avec 45 minutes de marche à différentes allures et sur des terrains variés ;
  • Séance mixte : exercices techniques, marche fractionnée, PPG (préparation physique générale).

« Nous travaillons sur un format de cycles de 8 à 10 séances avec des programmes de trois mois avec des niveaux différents, explique Céline Marlot. Le cycle BP peut ainsi intervenir après un premier programme de marche active qui s’est terminé ». Le BungyPump peut aussi être utilisé pour des programmes d’entraînement très sportifs ou ludiques avec des enchaînements d’exercices en musique. De fait, il correspond parfaitement aux quatre piliers sport-santé qui sont la raison d’être de la FFEPGV : l’endurance, le renforcement musculaire, la souplesse et l’équilibre.

Et vous, comment pratiquez-vous le BungyPump ? N’hésitez pas à apporter vos témoignages au bas de cet article !

Retour aux actus