Aux débuts de la marche nordique

A 68 ans, Bernard Carasco n’a rien perdu de sa verve pour défendre le bâton arqué “Curve” d’Exel en carbone, dont le premier modèle est sorti il y a neuf ans. Né à Chambéry, ce Savoyard pur cru a travaillé dans un bureau d’études concevant des chaussures de sport avant de créer il y a 20 ans son magasin à Motz près d’Annecy pour vendre des bâtons, des chaussures (randonnée, trek et marche nordique) et des raquettes à neige.

« J’ai connu les débuts de la marche nordique en France, déclare-t-il. Dès le départ j’y ai cru car la marche peut être pratiquée par tout le monde dans une famille. Il n’y a pas de saison ni de besoins en infrastructures. Par contre, je préfère le terme de marche dynamique ou active à marche nordique qui est trop connoté « sport blanc », ajoute-t-il. Dans son magasin et par internet sur le site France Nordic Walking,  il a commencé par vendre des bâtons TSL, le fabriquant français installé près d’Annecy, puis des Léki, des Swix et des Exel.

Un vendeur « historique » d’Exel

Mais pour Bernard Carasco, c’est la marque Exel qui se détache du lot avec le modèle arqué « Curve » en carbone et non en aluminium, ce qui est une prouesse technique. « Les avantages de ce bâton sont multiples, souligne-t-il. Il y a tout d’abord son ergonomie qui s’apparente à nos jambes et nos bras (rien n’est droit). Ensuite le fait que le haut du bâton soit incliné vers l’avant avec une poignée qui est dans la même direction que le bras favorise une bonne circulation sanguine. Autre point fort mis en avant par Bernard Carasco : l’attaque du bâton « Curve » est plus perpendiculaire qu’avec un bâton droit, ce qui permet une poussée plus forte (+ 19,1%) selon des études d’Exel.

Le S du Curve permet en outre un amorti qui peut être apprécié sur des longues distances (+ de 20 km). Enfin, le concept de la pointe et du pad qui basculent rapidement avec la main ou le pied, permet d’offrir un grip maximal sur les sols doux et durs. Pour l’instant, deux modèles « Curve » sont proposés : un avec 50% de carbone et l’autre avec 100%. Il est prévu pour 2021 un nouveau modèle à 75% de carbone. Reste le prix du bâton qui se situe parmi les plus chers du marché (135 et 160 euros).

Le pro de la customisation du bâton

En outre, pour tous ceux qui ne trouvent pas leur taille idéale en bâton, Bernard Carasco propose de les customiser en fabricant un bâton à la bonne taille. Pour cela, il coupe le bâton au niveau de la poignée pour que celui-ci reste monobrin. « La bonne taille se mesure de la façon suivante, précise Barnard Carasco : mettre le bâton à la hauteur du talon de la chaussure et il faut avoir un bras incliné vers le bas de 5 degrés environ ».

Mais le « must » de Bernard est de proposer un bâton “Curve” Exel avec une poignée et un gantelet Léki amovible où l’on peut rajouter par la suite des mitaines ou des gants Léki. Ce pack Léki poignées/dragonnes a un coût supplémentaire (+ 80 euros à rajouter).

Sur le même principe de matériel adaptable tout terrain pour la marche nordique, Bernard Carasco propose dans son magasin les chaussures de la marque italienne « Aku » avec deux modèles : Altera Ligth et Selvatia Mid. « Si l’on part à plat et que l’on fait ensuite du dénivelé, l’idéal est de choisir des modèles Mid (mi-haut), explique-t-il. De même, il est intéressant de voir si la chaussure est imperméable (Goretex), a une membrane Air 800 et des semelles dans la matière vibram qui permet une usure moindre”.

Votre avis

Et vous, avez-vous utilisé des bâtons « Curve » Exel ou bien des bâtons customisés par Bernard Carasco ? Ou bien des chaussures Aku ? Donnez-nous votre avis en postant un commentaire au bas de cet article !
Retour aux actus