C’est à Nice au club NCAA (Nice Côte d’Azur Athlétisme) que ce programme  innovant initié par l’ancien champion du monde du 400 m haies Stéphane Diagana a été mis en place il y a deux ans en partenariat avec la Fédération française de cardiologie , la mutuelle Malakoff Humanis et l’association Azur Sport Santé .

L’idée est simple, explique Julien Monier, responsable au sein du NCAA de ce programme et de l’activité marche nordique : proposer aux personnes atteintes ou à risque de maladie chronique, dont les pathologies cardiaques, de reprendre une activité physique adaptée, régulière et durable.

Pour cela, deux types de programmes ont été mis en place :

  • Le programme “Passerelle” As du Cœur : d’une durée de 5 mois, il est destiné aux personnes atteintes de pathologies cardio-vasculaires, souhaitant pratiquer une activité physique adaptée et progressive. Coût : 60 euros.
  • Le programme “Sport-Santé” As du Cœur : suite du programme passerelle, d’une durée de 10 mois, il est également ouvert à toute personne sédentaire à risque ou atteinte d’une pathologie chronique, ayant un objectif de santé. Coût : 210 euros.

Ces 2 types de programmes doivent être prescrits par un médecin traitant. Ils se composent de 2 séances par semaine d’activités physiques et sportives encadrées par un coach Athlé-Santé (une séance de marche nordique et une séance de renforcement musculaire en circuit training) complétées par une séance effectuée en autonomie.

La séance de marche nordique a lieu en nature sur un parcours balisé, ou sur un stade à une allure d’endurance modérée ou sous la forme d’un travail intermittent adapté au niveau du pratiquant. Il existe trois sites d’entraînement dans les Alpes-Maritimes : Nice Est (Hôpital privé gériatrique Les Sources), Nice Ouest (Parc des sports Charles Ehrmann) et Vence (salle des sports de la Maison du Mineur) pour une dizaine de personnes inscrites.

Des bilans de condition physique sont faits avant, pendant et après le programme et les résultats sont impressionnants. Lors d’une étude réalisée en 2018 sur 45 patients, on note une amélioration de leur condition physique (+9% au 6 mn marche et + 34% de force des membres inférieurs) et une réduction de leurs dépenses de santé (30%).

Retour aux actus